P1190871.JPG

Qui sommes-nous ?

Piv omp ?

      La SCEA Les Terres Gwazhell est gérée par Maël et Sylvia. Ils travaillent en commun, chacun apportant ses compétences, tout en étant animés par des valeurs semblables. 

      Sylvia a commencé l'équitation en centre équestre en 1998. Très rapidement les cours d'une heure au contact des poneys ne suffisent plus, elle participe activement aux soins des chevaux et à l'organisation de certains événements du club. Avant d'être cavalière, c'est d'abord apporter du confort et mieux connaître l'animal qui l'intéressent déjà. Passionnée par le dressage, elle a quelques expériences de concours. En 2013 elle décide de devenir propriétaire, le choix se porte sur Capucine. La jument est encore jeune, Sylvia découvre que tout le travail relationnel à pied la comble bien davantage que les cours classiques. Elle profite de plusieurs contrats en tant que Guide au Haras National d'Hennebont pour découvrir l'univers du spectacle du côté des coulisses. La troupe équine s'agrandit au fil des ans, et certains de ses critères la pousse à quitter les pensions pour gérer ses chevaux elle-même. En 2015 elle arrive à trouver 8 hectares et quelques personnes prêtes à faire du copâturage afin que chacun de ses chevaux bénéficie d'une vie en troupeau et au pré. C'est une année formatrice, durant laquelle elle approfondit ses connaissances sur la gestion du cheval et surtout des terrains (paramètre très souvent mis de côté par les propriétaires de chevaux). Profondément convaincue de la nécessité de se former en continu et de ne pas se reposer sur des acquis, l'année scolaire 2018/2019 est riche en enseignement. Si elle connait déjà les qualifications loisirs en tant que participante, elle entre cette fois en formation auprès de la SFET pour devenir Juge PEJET/Qualifications Loisirs. Elle s'initie également au jugement en Extrême Race auprès de Virginie Le Guen, Juge officielle EXCA présente notamment aux championnats d'Europe. Sylvia est responsable du parcours et Juge pour l'événement Caval West au Haras National d'Hennebont en juin 2019. 

     Tout ce savoir-faire accumulé est désormais au service de la pension Les Terres Gwazhell. Mais ce projet n'aurait pas le même sens sans Maël pour apporter toute ses connaissances du lieu. 

      Maël a également eu des expériences en tant que Guide au Haras National d'Hennebont, son sens de la pédagogie et son sérieux lui ont rapidement permis d'étoffer ses connaissances du monde du cheval, et de maîtriser les règles de sécurité. Sensible au bien-être animal et à l'écoute, il est également très soucieux de l'environnement, et a beaucoup aidé lors de la période "copâturage" à l'entretien et la gestion des terrains afin de trouver un point d'équilibre entre la nature des sols et la présence des chevaux. Lorsque se présente l'opportunité de s'installer sur la commune d'Inguiniel et de reprendre la ferme familiale qui existait sous forme d'exploitation laitière, c'est un véritable retour aux sources pour Maël. Il a grandi, comme ses parents, grand-parents et ancêtres avant lui, sur ces terres qu'il connait parfaitement. Il sait comment réagit chaque parcelle selon la saison et apporte un regard très constructif lors des travaux. Bilingue breton, et très engagé dans la préservation de la langue et de la culture bretonne, il traduit toutes les pages de notre site. Vous trouverez également à la ferme de nombreuses indications en langue bretonne. 

      Pourquoi "Gwazhell" ? 
     Ce nom, breton, fait référence à un terrain où passe un cours d'eau, ce qui est le cas de tous les prés que les chevaux occupent depuis qu'ils ont quitté les pensions. C'est également le cas à Inguiniel. Ce sera l'affixe officiel dès 2020. 

     Renet eo ar g/KKLD Douaroù Ar Wazhell get Mael ha Sylvia. A-stroll e labouront, pep hani get e varregezhioù en ur gaout kredennoù hañval.

 

     Kroget eo bet ar varc'hegerezh en ur greizenn varc'hegiñ e 1998 get Sylvia. Buon n'he doa he gwalc'h get ar c'hentelioù boutin ken, hag e kemere perzh e buhez ar c'hlub en ur c'hober àr-dro ar c'hezeg ha lod ag an darvoudoù. Dedennetoc'h eo get aezamant ar c'hezeg evit ar varc'hegerezh en he-unan a-c'houde ar c'houlz-se. Dre m'emañ entanet get an doñvaat hag an embregiñ e kemera perzh en un nebeut kenstrivadegoù. Daet eo da vout perc'hennez àr g/Capucine e 2013. Yaouank e oa c'hoazh ar gazeg a-neuze ha Sylvia en deus dizoloet ar labour àr-droad hag un darempred nevez get ar c'hezeg a zegasa muioc'h a blijadur dezhi evit ar c'hentelioù klasel. Tapet he deus splet a gevratoù Ambrougerez e Greoù An Henbont a-benn bout un tañva a ved an arvestoù a-dreñv ar leurenn. Àr vrasaat emañ aet he rummad kezeg a-hed ar blezadoù ha lod ag he c'hredennoù o deus he lakaet da guitaat an tier-pañsion evit meriñ he roñsed doc'h he zu. Kavet eo bet geti e 2015, 8 hektar hag un dornad tud darev da genfeurmiñ evit ma vehe d'o c'hezeg ur vuhez yac'h en un tropellad hag er prad. Ur blezad kentelius eo bet dezhi en e bad he deus bet tro da ledanaat he anaoudegezhioù àr veriñ ar c'hezeg hag ar pradoù (pezh ' vez lezet a-gostez re alies get perc'henneion ar c'hezeg). Kendrec'het eo get ar fed m'emañ pouezus da zeskiñ dibaouez, pezh a zo bet graet kalz geti e-kerzh ar blezad-skol 2018/2019. Estroc'h evit bout bet emstriverez er "c'h/Qualification Loisirs" e ra ur stummadur get ar SFET a-benn bout barnerez "PEJET/Qualification Loisirs". Krogiñ a ra ivez da varniñ an "Extreme Race"-où get Virginie Le Guen, Barnerez EXCA ofisiel bet é varniñ, e-touezh traoù arall, e kenstrivadegoù Europa. Barnerez hag e penn hentad darvoud Caval West eo bet Sylvia ivez e Greoù An Henbont e miz Mezheven 2019.

    Implijet a vez rac'h ar skiant-prenet-se bremañ evit an ti-pañsion Douaroù Ar Wazhell. Ar raktres-mañ newazh a vehe disteroc'h hep Mael a zegasa e ouiegezhioù hag e anaoudegezhioù diàr-benn ar lec'h. 

     Skiant-prenet en deus Mael ivez just-èl Ambrouger e Greoù An Henbont. E bedagogiezh hag e siriusted o deus graet dezhoñ deskiñ buon an holl ditouroù e-liamm get bed ar c'hezeg, oc'hpenn mestroniiñ ar reolennoù surentez. Pouezus eo dezhoñ mad ar loened hag hani an endro, hag ur gwir sikour eo bet-eñ da vare ar c'henfeurmiñ evit pezh a sella doc'h meriñ an tachennoù da gavout ur c'hempouez etre perzh an douar ha bezañs ar roñsed. Un distro d'e gavell eo bet da Vael adtapout atant e familh en Ignel, a oa gouestlet d'ar saout-laezh betek-hen. Kresket en deus aze èl e dud, tud-kozh hag e hendadoù e-raozoñ, a-blom e-barzh douaroù anavet penn-da-benn getoñ. Gouiet a ra pesort ersav a zo da bep tachenn hrevez ar c'houlzad hag e tegasa ur sell prizius e-pad ar labourioù. Divyezheger brezhoneg-galleg eo, ha menet eo da zalc'hen yezh ha sevenadur e vro. Troet eo bet rac'h pajennoù hon lec'hienn getoñ. Kavet e vo titouroù brezhonek e-leizh en dachenn genoc'h. 

 

     Perak "Gwazhell" ? 

    An anv-se a ra dave d'ur prad treuzet get ur wazh, èl ma veze get rac'h ar pradoù e lec'h m'emañ bet ar c'hezeg a-c'houde m'o deus kuitaet an tier-pañsion. Hag amañ en Ignel c'hoazh. An amc'her ofisiel e vo adal 2020.

    Pourquoi ce logo ? 

  L'hermine, symbole de notre chère Bretagne, encadre l'apparition des profils de chevaux.
Selon la légende, le Roi Alain Barbetorte aurait vu -lors d'une bataille contre les Normands- une hermine faire face à un renard au lieu de fuir alors que lui-même se retrouvait, avec ses troupes, acculé contre une rivière boueuse. Il suivit son exemple et s'élança vers l'ennemi en criant "kentoc'h mervel evit bout saotret", c'est à dire "Plutôt la mort que la souillure". Ce projet nécessitant beaucoup de ténacité, et attachés à la culture/langue bretonne, ce symbole s'est imposé naturellement à nous.

 

    Revenons à "nos chevaux" ! C'est un trio de choix pour nous ramener à nos débuts afin de ne jamais perdre les valeurs qui nous animent. 
     Du côté gauche, il s'agit de la tête grise de Capucine. Il s'agit de ma première jument, celle qui m'accompagne depuis 2013. Au milieu nous voyons le profil de Fuzain, reconnaissable avec ses taches, le fils de Capucine et étalon de notre élevage. A droite se trouve Queen, notre première poulinière qui nous est arrivée gestante et nous a quitté en mettant au monde Inkane. Celui-ci, né de la même robe que sa mère, clôt le cycle puisqu'il deviendra gris comme Capucine.

gwazhellbis.png

Perak ar logo-mañ ?

      Frammet eo trolinenn ar c'hezeg get an erminig, arouez hon Breizh karet. 

     Hrevez ar vojenn e vehe bet gwelet un ermin é taliñ doc'h ur louarn e lec'h tec'hel kuit, get ar Roue Alan Varvek pa 'n em gave er memes jeu dirak ur ster fankus a-enep d'ar Normanded. Èl an ermin e yaas doc'h e enebourion en ur huchal "kentoc'h mervel evit bout saotret !". Kalz a youl a rankomp bout evit kas hon raktres da benn ha dre m'emañ tomm hon c'halon doc'h hon sevenadur e oa anat deomp implijiñ an erminig da arouez hon c'hevredigezh.

      Evit a sella doc'h ar c'hezeg, emaint o zri aze da zegas d'hon spered dalc'hen soñj a gredennoù penn kentañ hon raktres.

Penn gris Capucine eo d'an tu-kleiz. Kazeg kentañ Sylvia eo, geti a-c'houde 2013. Fuzain eo e-kreiz, hewel dre e vlewisk brizh-gell, mab Capucine ha marc'h-kalloc'h hon atant desevel kezeg. D'an tu-dehoù emañ Queen, hon mamm gazeg kentañ a oa degouezhet é tougen ha marvet éc'h ebeuliñ Inkane.

    Hemañ a zo bet ganet get an hevelp blewisk èl e vamm hag e ra d'ar c'helc'h bout klok pa zay da vout gris èl Capucine.